Sens Physique

Blog de vulgarisation scientifique

Les machines à mouvement perpétuel existent-elles ?

Sur internet, il existe des dizaines de vidéos montrant le fonctionnement de machine à mouvement perpétuel, c’est-à-dire une machine qui, une fois lancée, a un mouvement qui peut durer éternellement sans apport d’énergie extérieur. Mais existent-elles réellement ?

Sur Terre, un objet en mouvement est obligatoirement soumis à des forces s’opposant à la direction de ce mouvement. En effet, les forces de friction entre deux solides ont tendance à stopper le mouvement, même s’il existe des produits pour limiter ces derniers (les frictions sont moins intenses mais toujours présentes). De plus, les frottements de l’air s’opposent également au mouvement de n’importe quel objet. Ainsi, tout objet mis en mouvement avec une vitesse initiale non nulle, sera obligatoirement stoppée au bout d’un certain temps, à cause de ces forces de frictions.

Le premier principe de la thermodynamique

Pour avoir un mouvement perpétuel, il faut donc un apport d’énergie constante pour compenser ces forces de friction. Or, par définition, le mouvement perpétuel est créé en l’absence d’apport d’énergie extérieur. La machine créerait-elle de l’énergie à partir de rien ? Il existe  un principe fondamental en physique nommé : le premier principe de la thermodynamique. Derrière ce nom barbare se cache en fait une signification très simple. L’énergie acquise par un système vient forcément d’une énergie mécanique extérieure et/ou d’un transfert de chaleur depuis l’extérieur. Et inversement, l’énergie perdue par un système est cédée à l’extérieur en énergie mécanique et/ou d’un transfert de chaleur.

Ou mathématiquement : ΔE = W+Q

Avec ΔE  la variation d’énergie le système isolé pendant un temps donné (elle peut être négative si le système perd de l’énergie) W le travail mécanique échangé pendant cet intervalle de temps, et Q le transfert thermique durant la même durée. (A notée que Q et W sont négatifs lorsque le système cède du travail mécanique ou de la chaleur)

Illustration du premier principe de la thermodynamique

Par exemple, imaginons que vous lanciez une balle rigide en l’air. Elle rebondit sur le sol jusqu’à ce qu’elle s’immobilise, tout en gardant une température constante. Son énergie a donc diminuée (elle est passée d’un état en mouvement et en hauteur, à un état complètement immobile).  D’après le premier principe de la thermodynamique, en prenant pour système la balle, cette perte d’énergie a forcément été récupérée par l’extérieur ! Dans ce cas, elle est sous forme de chaleur. Même si cette énergie est très faible, elle existe ! Vous avancez en voiture et soudain, vous freinez brutalement en dérapant car un sanglier traverse la route : vous avez fait diminuer l’énergie de la voiture. En considérant la voiture comme système isolé,  cette dernière a cédé de l’énergie à son environnement extérieur (les pneus et les freins sont brûlants ! Ils cèdent de la chaleur au sol et à l’air)

Illustration du premier principe de la thermodynamique avec le ballon comme système

Ce principe est valable pour tous les systèmes. (Ballon, voiture, maison, ville, Terre, Soleil, corps humain, ect… )

Ainsi, l’apport ou la perte d’énergie d’un système résulte d’un échange de cette même quantité d’énergie avec son environnement.

Une machine qui viole les principes de la physique

Ainsi, si notre machine veut acquérir de l’énergie, elle doit forcément en prendre à son environnement extérieur. Dans le cas contraire, elle viole le premier principe de la thermodynamique, qui je le répète, est le fondement de la thermodynamique : Il fait avancer les voitures, voler les avions, convertit l’énergie thermique en électricité ,et j’en passe.

A ce jour, il n’existe aucune machine qui viole ce premier principe. Et je suis pratiquement certain qu’il n’en existera jamais. L’académie des Science de Paris a même décidé de ne plus examiner ces machines à partir de 1775, considérant la procédure comme une perte de temps.

Les machines à mouvement perpétuels en illustration sur internet ne peuvent pas avoir un  mouvement éternel sans apport d’énergie extérieur. Elles prennent forcément un peu d’énergie provenant de leur environnement. Cependant, si une quelconque machine venait à être découverte, il faudrait modifier les fondements de la physique ! (Ce qui n’est pas prêt d’arriver !)

Précédent

Peut-on créer une pesanteur artificielle ?

Suivant

A quoi servent les ailerons des voitures ?

  1. TARUOURA

    J’ai trouvé la solution d’un mouvement circulaire perpétuel avec possibilité de contrôler sa vitesse de rotation, également sa puissance……….basé sur le principe du mouvement circulaire perpétuel de notre planète la terre, mais j’ai un point d’interrogation sur; comment notre planète à commencer à tourner.

    Mon adresse mail: « oratatou » signifie « nous sommes sauvés »

  2. --------

    je cite un morceau de votre phrase  » Cependant, si une quelconque machine venait à être découverte, il faudrait modifier les fondements de la physique ! (Ce qui n’est pas prêt d’arriver !) »

    la premiere moitié de la phrase c est fait depuis longtemps et la 2eme partie de la phrase : pas besoin de modifier quoique ce soit les lois de la thermodynamique reste correcte . c est juste que personne ne sait comment fonctionne un mouvement perpetuel . quand on voit qu on parle de friction de quelques pour cent eet qu a cause de ca la machine s arrete je me marre . fut juste retablir une certaine verité . une machine ne peut pas creer d energie mais ce n est pas pour autant qu elle ne peut pas fonctionner ( genre la roue de bessler ) donc elle n est pas 100% sur unitaire ( ca ne veut rien dire mais en traduction , ca veut juste dire + de 100 % de rendement ce qui est impossible, un ordre d idee serait 10 a 15% de rendement ) .Avoir un peu de perte et la roue s arrete ? encore une fois personne ne sait comment cela fonctionne .pour vous donner un ordre d idee , une roue a mouvement perpetuelle fonctionne avec au minimum 50 a 60% de pertes. les chiffres sont donnes au pif mais la configuration fait que on a deja plus de la moitie en perte . je pourrai debunker toutes les vidéos qui disent que le mouvement perpétuel est impossible.peut etre je le ferais , peut etre pas .j en sais rien du tout. dans la roue de bessler ( oui elle a existée tout simplement parce c est tres simple et y a qu une seule solution ) il n y aucun mecanisme , pas de ressort ou de roue dentée ou je ne sais quoi.tout ce que je peux dire c est que c est juste une configuration( alignement) « tres particuliere » des masses mais reste trouvable par un enfant de 12 ans ( ne cherchez pas sur internet vous ne trouverez pas ) .pour le trouver , faut déjà comprendre tout les faux mouvement perpétuels qui ne fonctionne pas . il y a des milliers de fausse roues sur le web mais en vrai elle se résume a une seule configuration et sur une roue on ne peut qu en faire 2 et seulement 2 alors a vous de trouvez la 2 eme configuration et de la triturer un peu cette 2 eme configuration se résumé en un seul mot qui dans la pratique vous l utilisez tous les jours naturellement mais apparemment personne ne sait s en servir avec un peu plus de complexité .ha oui dans les vidéo de vulgarisation comme quoi une roue fini par s arrêter , éviter de donner une impulsion ou de lancer la roue ,une vrai roue a mouvement perpétuelle n en a pas besoin……..

    • Fred

      bonjour,

      Tes informations m’intéresse énormément, je voudrais en savoir plus , peux tu m’aider ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Touts droits réservés Sens Physique & PAGE FACEBOOK Sens Physique